TrouwPeople

TrouwPeople

16p

12 comments posted · 11 followers · following 0

269 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - Interview Boris Diaw :... · 1 reply · +1 points

Et Diaw devint mormon

309 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - [débat] Dwight Howar... · 0 replies · +1 points

Thomas soulève dans ce débat l'une des questions les plus intéressantes du hoopcast: quels sont les joueurs qui sont plus forts que les systèmes de jeu dans lesquels ils évoluent?

C'est un reproche qui est souvent fait aux joueurs évoluant aux Spurs, celui de dire qu'ils étaient bons parce qu'ils évoluaient dans le système Popovich. Certes, c'est un peu le serpent qui se mord la queue, mais ce questionnement s'applique très bien à Howard. Le système SvG a sans doute permis d'exploiter au maximum les capacités de Dwight Howard pour faire oublier les carences de son jeu.

L'exemple Howard est également l'illustration du manque de fondamentaux des pivots modernes qui n'ont plus le temps de se développer. Le basketteur Dwight Howard aurait pu atteindre un tout autre niveau s'il était passé par la fac - deux saisons au moins. Il aurait pu y améliorer son adresse aux LFs et développer son jeu dos au panier. Arrivé en NBA, l'enchaînement des matchs et l'illusion donnée par son impact quasi immédiat l'ont aveuglé pour en faire le Dwight Howard d'aujourd'hui, celui du niveau de DeAndre Jordan ou Hassan Whiteside.

Autre observation, et c'est peut-être aller un peu vite en besogne, mais n'y a-t-il pas un problème avec les "grands" en NBA. La question mérite d'être posé au regard de l'immaturité observée chez grand nombres de pivots ces derniers années: Howard, Bynum, McGee, Okafor, Embiid, Cousins, DAJ. L'idée selon laquelle ils aient été séléctionnés sur leur physique et qu'ils n'aient pas eu à batailler et avoir une éthique de travail dès le plus jeune âge face à une forte concurrence peut expliquer en partie les difficultés que ces derniers ont à s'adapter à l'extrême compétition du monde NBA. Certes, on peut dire qu'Embiid, Cousins ou Bynum ont du talent, mais le déclin du poste du pivot et l'avènement du Small Ball pourraitent s'expliquer par la fin des longs cursus universitaires qui étaient d'autant plus bénéfiques aux pivots.

315 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - [débat] Les Kings son... · 1 reply · +1 points

Les interventions de Thomas sont pourtant intéressantes et ses points de vue sont tout aussi crédibles que ceux d'Erwan.

Pour les spectateurs, c'est parfois très énervant car on a cette impression qu'une rivalité inconsciente existe entre les deux potes que sont Erwan et Thomas. Et c'est franchement très chiant à sentir et mettrait presque mal à l'aise pour eux car c'est tout le Hoopcast qui perd en crédibilité. On a l'impression d'avoir des amateurs alors que le format devient de plus en plus pro. Incriminer Thomas est un peu facile. L'historique du Hoopcast le dessert mais Erwan doit également comprendre qu'il n'est pas le seul à avoir une analyse basket pertinente.

Dès le début du Hoopcast Erwan a pris l'ascendant. Il est meilleur communicant et contrôle mieux sa diction.
On sent parfois Thomas frustré de ne pas être être pris au sérieux par Erwan et cette frustration suscite chez lui une plus grande volonté de s'imposer. Il donne cette impression de ruer dans les brancards pour essayer d'être pris en considération. Et cela le dessert totalement. Thomas aurait tout intérêt à "laisser venir" pour ensuite rebondir sur les propos d'Erwan. Ce dernier occupe bien l'espace télévisuel car il parle calmement. Thomas devrait essayer de la jouer plus tranquille, ses propos n'en seraient que mieux considérés.

Pourquoi ne pas essayer d'adopter des discussions en apparence plus policées à l'instar de Jalen Rose et Bill Simmons. L'idée d'un débat est bien pour la politique, est-elle pertinente pour une émission de sport. Une discussion où chacun se contrôle (Thomas en étant moins véhément, Erwan en acceptant qu'il n'a pas toujours raison) et qui replace le basket au coeur plutôt que d'avoir le sentiment d'assister à un combat de coq, entre l'un établi - Erwan - et l'autre qui essaie d'exister - Thomas.

358 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - Evan Turner terrasse l... · 0 replies · +1 points

Cette hypothèse qui peut paraître osée: Portland ne va pas faire les Playoffs.
Ils n'étaient déjà pas au top et ils commencent tout juste à dégringoler au classement.

441 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - [débat] La fin du Big... · 0 replies · +1 points

tout à fait d'accord, essayer de récupérer un bon joueur dans une draft "présumée" moyenne.
Récupérer un intérieur est une très bonne idée. Je pensais également à essayer d'échanger Green, qui ne va sans doute jamais bénéficier d'une valeur marchande aussi élevé. Green pour récupérer Oladipo, joueur plus jeune, au potentiel supérieur, notamment en attaque.

441 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - [débat] La fin du Big... · 0 replies · +1 points

Nous n'avons sans doute pas assisté au dernier match du Big 3 historique des Spurs; Duncan, Parker, Ginobili seront sans doute encore présents tous les trois l'an prochain.

Il est vrai néanmoins qu'au regard du niveau affiché par Ginobili et avec l'émergence de Leonard, un nouveau Big 3 va émerger l'année prochaine, voire même pour deux saisons encore avant le départ de Duncan: Parker, Leonard, Duncan.

La débat pour les Spurs serait peut-être plutôt le suivant : comment continuer à être compétitif dans l'ère Tony Parker avec les départs imminents de Duncan et Ginobili ?

Pourquoi ne pas tenter des coups au moment de la draft ? La philosophie gagnante des Spurs réside dans l'éclosion de joueurs façonnés dans l'esprit Pop / Spurs.

Une première piste serait d'échanger Green. Certes Green a fait une grande finale, tant offensivement que défensivement. Néanmoins, les deux derniers matchs ont fait apparaître sa non capacité à créer son propre shoot et ses problèmes au niveau du drive, ce qui est tout de même assez problématique pour un Shooting Guard. Sa cote devrait être assez haute à l'issue de sa campagne réussie en playoffs. Mon idée, essayer de récupérer un joueur comme Oladipo, tout aussi fort défenseur, plus jeune, plus complet en attaque et avec une meilleure marge de progression. Ce joueur pourrait s'inscrire complètement dans la philosophie des Spurs et il aurait le temps de progresser au contact des Parker, Ginobili au niveau des postes arrières. C'est un pari à tenter qui ne représente pas forcément un risque si important.

441 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - [le programme de la nu... · 0 replies · +1 points

Certes Wade fait un gros match. Mais je ne suis pas de ceux qui sont enthousiasmer par sa performance. Le Heat est à chaque fois encore plus dangereux lorsqu'il est sur le banc. Tous les runs arrivent à ce moment là.
Il suffit juste de regarder les +/- par joueur pour se rendre compte que Wade est celui qui a le plus moins le moins bon de son équipe (-8). On se rend compte que l'équipe qui a le meilleur +/- cumulé pour le Heat: James, Chalmers, Allen, Battier, Andersen.

Bien évidemment, c'est une conjugaison de facteurs et l'on peut objecter que les joueurs majeurs des Spurs n'évoluent pas lorsque le 5 cité ci-dessus joue. Mais pendant toute la série, les runs intéressants pour le Heat ont eu lieu lorsque James était libre de ses mouvements en attaque, ayant la possibilité de créer et de ressortir pour ses shooters. C'est encore une fois une évidence sur les bons passages du Heat ce soir.

441 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - Ray Allen crucifie les... · 4 replies · +1 points

Match exceptionnel.

Je l'avais souligné à la suite du Game 5, mais ce match ne fait que confirmer la non-compatibilité offensive du duo Wade-James. C'était tellement évident lors de ce match que l'on peut se demander pourquoi Spoelstra n'a pas plus utilisé cette option. Avant l'entame du 4QT, Van Gundy a clairement souligné que le 5 James, Allen, Chalmers, Miller, Andersen était celui qui avait permis de faire un run décisif dans l'un des matchs remportés par le Heat.
Basketusa avait émis l'hypothèse de conserver Wade en tant que 6ème homme et c'était un article très juste.

Durant le game 6, Miami n'a jamais été aussi fort que lorsque James était sur le banc en première mi-temps, Wade et Bosh sur le terrain. Wade est d'ailleurs souvent amené à bien servir Bosh dans cette configuration.

Dans le dernier QT, Lebron a pu jouer son jeu lorsque Wade n'était pas là. James a atteint un tel niveau de basket qu'il semble presque inutile qu'une autre superstar gravite autour de lui sur le terrain. Cela minimise son immense impact sur le jeu. Ce n'est en effet plus du tout le Lebron James de Cleveland. Lors de cette phase dans le 4QT, Lebron n'était quasiment entouré que de shooters et impossible pour les Spurs de faire une prise à deux sur lui. La défense des Spurs fut complètement destabilisée. La fin de l'hémorragie coïncida avec le retour de Wade sur le terrain à la place de Miller. L'attaque du Heat redevenant paradoxalement prévisible. Van Gundy soulignera encore très justement que faire rentrer Wade à 8 min de la fin était un choix très difficile tant son équipe jouait bien. D'un côté, pourquoi ne pas continuer avec une formule qui gagne, de l'autre, la pression de la superstar, les attentes des médias et du public. Comment aurait-on appréhendé une défaite si Wade n'était plus rentré dans le match ?

Je ne dis pas qu'il ne faille jamais faire jouer Wade et James ensemble sur le terrain. Sur certaines phases défensives, leurs capacités athlétiques permettent de bouffer une grande partie des équipes adverses. Mais à ce niveau de la compétition, face à une organisation comme les Spurs, on s'aperçoit qu'une grosse défense ne suffit pas et que le jeu offensif de Miami exprime ses limites lorsque Wade et James sont sur le terrain.

Vivement le Game 7 !

Go Spurs !

441 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - Ce que Miami doit chan... · 0 replies · +1 points

à chaque temps fort du Heat, James ou Wade étaient l'un ou l'autre sur le banc.

441 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - [programme de la nuit]... · 0 replies · +1 points

Miami est très souvent meilleur dans le jeu lorsque Wade et James n'évoluent pas ensemble sur le terrain.