LirycElMinu

LirycElMinu

41p

69 comments posted · 0 followers · following 0

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Les Blazers voudraient... · 4 replies · +1 points

Il faudrait quand même au moins un playmaker parce que là y'a personne sur le banc.

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - La NBA n'exclut pas de... · 1 reply · +1 points

Je ne vois pas pourquoi ce serait plus incongru de couper la saison pendant deux moins pour aller au J.O l'année prochaine que de l'arrêter en mars pour la reprendre en août cette année.

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Pour "le changement et... · 0 replies · +1 points

Plus de la crédibilité de son avis, je parlerai plutôt de la compréhension de sa position. Chacune de nos expériences passées conduisent à nos choix d'aujourd'hui.

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Pour "le changement et... · 2 replies · +1 points

Je trouve que remettre le coté platiste sur la table n'a rien d'incongru car cela en dit également beaucoup sur les croyances conspirationniste du bonhomme. Et sur les opinions qui en découlent. Après c'est à chacun de faire ses choix. Mais avoir la totalité des faits aide en cela.

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - L'incroyable transform... · 0 replies · +1 points

Ce n'est pas parce qu'il sera moins "gros" qu'il sera moins lourd.

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Les Hornets coupent le... · 0 replies · +1 points

On en revient au début de la conversation, la violence physique et la criminalité sont (principalement pour schématiser), l’apanage des plus pauvres. (soit, dans notre pays et à notre époque, surtout des noirs et des arabes) Comme la criminalité financière est principalement le fait de riches blancs chez nous. C'est un fait que l'on ne peut nier.
ça n'a pas toujours été le cas, quelques années/siècles en arrières les pauvres blancs pillaient et tuaient les blancs plus riches au détour des chemins. Les blancs pauvres sont restés sans rien dire? Non ils ont coupés des têtes. La situation n'est plus la même évidemment (même si l'analogie est limpide) car les lois sont égales dorénavant. Reste à les appliquer équitablement.
D'ailleurs j'ai bossé quelques années au fin fond du Morvan. Dans des coins très pauvres, des travailleurs agricoles en majorité. La criminalité est le fait des blancs, principalement. (dans des proportions moindres évidemment, la densité de population n'est, par définition pas la même) Et c'est logique. Mais drogue, vols et agressions étaient bien là.

Je suis également né en cité HLM et mes parents l'ont quitté dès qu'ils ont pu, dès qu'ils ont eu des revenus le permettant. J'étais encore jeune. Dès que les gens ont trouvé des tafs permettant de partir, le petit pavillon de banlieue est quand même plus confortable, à mon avis. A la base on y faisait venir les gens qui bossaient à l'usine, les usines sont fermés et les plus pauvres sont restés. Mais comme les personnes issues de l'immigration trouvent moins de travail, il ne reste plus qu'eux dans ces cités.
Mon frère (naturelle) fut agressé 2 fois (la première occasionnant tout de même 5 jours de coma, par des blancs). La deuxième fois, laissé sur un trottoir, par des arabes. Les auteurs courent toujours, comme c'est le cas pour la plupart des flics mis en cause dans divers affaires (gilets jaunes, affaires de racisme, ...) Quand la justice ne suit pas les choses s'enveniment et chacun reste arc bouté sur ses positions.
Quand à mes autres frères et soeurs, suite à leurs difficultés de trouver du taf malgré les études etc, ils l'ont dit: s'ils avaient été en cité, avoir fait toutes ces études, s'être comporté de manière nickel pour se prendre tout ça dans la gueule après, ils disent qu'ils auraient pu mal tourner, évidemment. Là ils sont retourné chez les parents qui pouvaient, par chance, continuer à les loger et nourrir à peu près convenablement mais sinon qu'auraient-ils fait? Comme tant d'autre peut être, et moi de même, je ne me sens pas valoir mieux que les autres.
Ton histoire est touchante, pour toi et aussi parce qu'elle en dis long sur l'homme en générale, indépendamment de ses origines ou de sa couleur de peau. Et justement, une fois tout cela subit et voyant la réflexion non binaire qui est la tienne sur ces sujets, qu'en as tu pensé?

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Les Hornets coupent le... · 2 replies · +1 points

Très intéressantes statistiques effectivement où l'ont comprend pourquoi le problème asiatique se pose peu, tandis que le celui des hispaniques est plus important (avec un revenu médian à 51 et le problème noir est énorme avec un revenu de 41. La différence est donc énorme, ce qui valide mes propos sur la concomitance d'une lutte des classes avec la contre le racisme et la ségrégation.

En 2016, les noirs représentaient 27,2 % des morts par la police alors qu'ils représentent 12,6 % de la population. Mais il en va de même pour les hispaniques 7,5 % pour 8,7 %. Les deux plus pauvre précités. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016...
Tu trouves mes propos tribaux? Tu me crois sans doute noir. Je peux te raconter mon histoire, c'est inintéressant au possible mais je n'en ai pas honte. Je suis bien blanc, français d'aussi loin que les certificats de naissances puissent le monter. Je n'ai aucun problème à être blanc et suis même très fier d'être français, de son histoire. Dans son ensemble. Qu'il faut connaître dans son ensemble et pas seulement les cotés heureux.
Dans ma faille l'histoire à fait que j'ai été élevé par mes parents avec deux noirs et une arabe arrivés chez moi à 2 ans 1/2. Même éducation (à la rurale, ça filait droit), même type d'étude (je te passe les problème de xénophobie de gamins voir, plus grave de profs) mais... quand il a fallut trouver du taf c'était plus la même chose. Quand il a fallut avoir un prêt c'était plus la même chose. Quand il a fallut avoir une location c'était plus la même chose. Et j'en passe. Tu crois que ces personnes qui VIVENT ça se sente comme toi et moi tous les matin en se levant. Tu crois qu'ils ressentent la même chose en cherchant du taf en allant à la banque ou en croisant un flic? A la base oui. Plus maintenant. Et pour te la faire cours, en France c'est pire pour les arabes que pour les noirs, c'est historique. Aux USA c'est l'inverse et c'est historique également. Ces situations, que j'ai ensuite retrouvés très fréquemment au gré de mes pérégrinations m'ont fait m'intéresser au sujet. Et le racisme n'a ni couleur ni frontière, je regarde ce qui se passe pour les coptes d’Égypte, les chrétiens au Pakistan, les aborigène d’Australie, les népalais au Bhoutan et la liste est encore bien longue. Mais ce n'est pas parce que la situation est pire ailleurs qu'elle est parfaite ici. Et qu'il ne faut pas tenter de l'améliorer. 1/2

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Les Hornets coupent le... · 0 replies · +1 points

Tu me parles des tous ces gens qui soutiennent les manifs, mais ce sont ceux qui passent à la télé, des artistes, des sportifs, pas des petits chefs d'entreprise du coin. Pas la vraie vie du quotidien des noirs aux USA. D'ailleurs, en France, les gilets jaunes ont été soutenus par une bonne partie des artistes sportif, cinéastes etc... Au début il y avait d'ailleurs beaucoup de petits chefs d'entreprises. Après le mouvement à dérapé vers quelque chose de différents et les revendication étaient très disparates contrairement aux manifs actuelles qui ne revendiquent rien d'autres qu'un traitement équitable.
Il n'y a pas de racisme généralisé en France, bien moins qu'aux USA par exemple où il n'est pas généralisé non plus. Mais c'est comme dans un stade, il suffit de 50 hooligans pour foutre la merde et faire fermer des tribunes. Ils suffisent à faire stigmatiser les supporters. Il ne sont que 50, à quoi bon s'en occuper? On doit s'en occuper pour ne pas discréditer les autres. On doit s'en occuper parce que 50 empêches 60000 de vivre en paix. On doit s’occuper du racisme et de la xénophobie. Ce n'est pas parce que les lois sont les même qu'elles sont vécues, au quotidien, de la même façon. On l'a vue sur le nombre de morts par les policiers, on le voit aussi sur le contrôle au faciès. (En France si tu es noir ou arabe tu as 11 fois plus de chance d'être contrôlé, ça aussi je l'ai vécu en fonction de si j'étais seul ou avec mes frères et sœurs. Je t'assure que ça devient lassant à la longue, même en étant patient et respectueux de l'ordre républicain)
Concernant le communautarisme c'est vrai qu'il est plus présent dans les pays anglo-saxons qu'en France mais le problème est tout de même bien présent. D'où mon utilisation, à dessein, du terme ségrégation car elle n'est pas si vieille aux USA, et les logements populaire français, (HLM servant à la base à réunir les immigrés dont on avait besoin dans les usines pour faire tourner le pays) commencent seulement à être détruits. Et encore une fois, quand on né là dedans, il est bien difficile d'en sortir (je ne vais pas encore me répéter sur les raisons, je radote assez vu mon grand âge)

Enfin un petit message d'optimisme. Les manifs actuelles rassemblent beaucoup de blancs car cette volonté d'équité est maintenant prégnante dans la jeune génération, grâce à la culture, l'école et l'éducation. Elles sont aussi mondiales car ces problèmes se rencontrent partout (Italie pour les noirs, etc..) Mais la volonté générale est plutôt à l'amélioration de la situation. ça va être long (après ça l'ascenseur sociale restera lent... ;-)) mais c'est à mon avis, le sens de l'histoire. 2/2

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Les Hornets coupent le... · 6 replies · +1 points

Tu prends un seul terme "Les blancs" et tu me fais un laïus là dessus. Évitons le Cherry picking s'il te plaît.
Le sujet actuel, c'est le raz le bol noir aux usa. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dis. Les blancs pauvres existent. Ils ne se font pas lyncher par les flics si? En tous cas moins souvent visiblement.
Effectivement, la richesse, pour simplifier, n'est pas monopolisée par les blancs, mais des blancs. Inutile de faire une diatribe sur un terme alors que tu as très bien compris le sens de mes paroles.
Je veux bien que tu me donnes les chiffres (et les sources bien sûr sur) sur le niveau de vie moyen des asiatiques aux USA. Je serai curieux de voir cela.
Sur ton thème, tu me dis "les blancs qui ont le gâteau soutiennent les noirs et méprisent les blancs paupérisés de la classe moyenne" là je rigole bien. Les blanc? Des blancs donc si j'en crois tes paroles précédentes. Car tous les blancs riches ne donnent pas, très loin de là. Quelques uns font des dons, ce qui est très bien, mais cela ne change en rien la mentalité rencontrée au quotidien. Seule l'éducation peut changer cela.
Je ne confonds pas lutte des classes et luttes des races comme tu dis (sale terme au passage), car les deux se confondent bel et bien dans ce cas. Quand tu es en bas de l'échelle, c'est très dur de monter peu importe ta couleur de peau. Et tu as plus de risque d'être en bas quand tu es noir. CQFD. Sans compter que, contrairement à ce que tu dis, il a été mainte fois prouvé que le "chef d'entreprise moyen va choisir davantage des blancs que des noirs" ou autre minorité d'ailleurs. Via des CV identiques tronqué fait par des associations dans divers pays. Mais encore une fois, cela peu être conscient ou non.
Et,à nouveau, je suis d'accord, l'éducation est la clé. Celle des noirs, ouverte aux usa depuis peu de temps comme je te l'ai dis, mais aussi celles des blancs. Et donner l'exemple d'une personne qui a réussi (dans le cinéma..., soit une chance de réussite bien moindre que dans le sport ou la musique soit dit en passant...) ne veut pas dire que, dans les conditions actuelle tous peuvent réussir. Si 1 sur 100 change de classe chaque année (blanc ou noir, mais plus de noirs sont en bas proportionnellement), la lutte risque d'être encore longue sans prise de conscience collective.

1 year ago @ Basket USA - Les news ... - Les Hornets coupent le... · 9 replies · +1 points

Je pense que, dans ton résonnement, tu confonds causes et conséquences.
Qu'ils ne voient que des rappeurs, stars de basket, gangsta, qu'on leur propose des aides alimentaire et qu'ils se voient victimes (ce qui n'est pas une hallucination...) n'est pas la cause de leur situation actuelle. Mais la conséquence.
Tu proposes de changer les conséquence sans changer les causes.
La cause est que, dans la grande majorité des cas, les classes nés pauvres restent pauvre, les classes moyennes le restent (plus fluctuant) et les riches aussi. L'ascenseur sociale n'est qu'exception, pas la règle.
Alors quand on est né du bon coté on peut donner des leçons de morale mais il faut vivre dedans H24 pour cerner le problème.
Voilà quelque années, on a retrouver les plus vieux relevés d’impôts de Florence en Italie où on commençait à faire payer selon les revenus. Et bien 70 % des familles qui payaient l’impôt sont celles qui le payent encore maintenant. 500 ans après, en Europe. En grande majorité, les familles pauvres le sont restés et les riches aussi.
Et on va dire que les noirs, qui était encore esclave voilà 200 ans, ne votent que depuis 50 ans, n'ont accès aux même université que les blancs que depuis 30 ans (et encore), et j'en passe sont dans cette situation car ils se victimisent et regardent du rap.
Allons soyons sérieux. Ils sont dans cette situation car le gâteau est la chasse gardée des blancs et qu'il n'est pas facile de les laisser partager (ce qu'on peut comprendre aussi). Quand tu rajoutes la dessus un bon gros sentiment raciste qui existe bel et bien et de grande ampleur aux USA. Des a priori qui font que, à CV égale, le blanc va engager un blanc (sans être forcément raciste d'ailleurs).
Et en grande majorité, le chef d'entreprise est blanc.
Alors on peut vouloir montrer des médecins, avocats ou ingénieurs noirs. Ce serait, je suis d'accord, une bonne chose à faire. Mais, encore une fois, les producteurs de séries, films et shows télé sont blanc. Donc ça vient, mais au compte goutte. Et puis de là à ce que ce soit la solution miracle...