Antoine

Antoine

41p

64 comments posted · 8 followers · following 0

148 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - [Podcast] Les Nets, un... · 0 replies · +1 points

J'ai tendance à penser que la patience du côté des Nets était plus circonstancielle que philosophique dû à la perte d'intérêt de Prokhorov en la franchise et l'attente de la prise de position de Tsai. Néanmoins, ça reste des spéculations.

Après, quoi qu'il en soit, c'est un peu compliqué dans la NBA actuelle de miser sur une certaine continuité vu la faible durée des contrats. Tout en sachant que tôt ou tard, le salary cap va se remplir autrement que par des "salary dump". D'une certaine façon, cela reprend une discussion de la fin d'émission avec l'équilibre "flexibilité vs ambitions", il faudra sans doute choisir rapidement, même si ça ne sera sans doute pas complètement binaire.

148 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - [Podcast] Les Nets, un... · 0 replies · +1 points

Pour ce que tu dis sur Atkinson, cela fait penser au jeu prôné par Budenholzer : des circuits de passe établis qui amènent un cadre résultant souvent par une sélection de tir dans les zones intéressants. Mais cela ne reste qu'un cadre, les joueurs sont invités à prendre des initiatives selon ce que leur donne la défense. Bon, dis comme-ça, ça colle un peu à tous les coachs actuels mais disons que la teneur du cadre (simple, épuré, rythmé) et la liberté dans ce dernier (multiples options ouvertes, improvisation facile) sont sur des degrés divers suivant qui gère l'équipe.

Après, c'est plus du Budenholzer version Atlanta que Milwaukke mais les Hawks comme les Nets n'ont pas les multiples porteurs de balle de qualité des Bucks, ni un effectif entier capable d'espacer le terrain.

Pour le dribble de Russell, j'avoue peut-être avoir un biais visuel dans le sens où ce n'est pas si facile d'extraire une composante de multiples autres facteurs (athlétisme, taille, vision du jeu, défense rencontrée). Mais j'ai tendance à le trouver très haut sur ses drives, jamais vraiment incisifs, jamais vraiment dans l'accélération. Alors cela provient peut-être du manque de confiance dont parlait Guillaume & Nico. Genre sur les pick'n roll, on voit bien qu'il cherche avant tout à maximiser son tir et sa vision du jeu, il va souvent avoir tendance à faire un "snake" sur le pick'n roll en mode très patient. A ce titre là, je suis surpris que les défenses ne soient pas plus agressives le concernant, que ce soit sur des drop assez haut voir des hedges. Comme j'ai pas vu 36 matchs des Nets, j'ai peut-être manqué ce genre de séquences mais je crois qu'il peut clairement être exploité de cette manière.

173 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - [Podcast] Hors-série ... · 0 replies · +3 points

Merci pour le retour.

C'est vrai que l'on est pas revenu sur le bien-fondé de ce débat ou non.
Je pense que ce dernier est souvent dénigré à tord du fait de la médiocrité des argumentations que l'on peut retrouver sur le net. Quand cet exercice est réalisé avec qualité comme celui de Ben Taylor, on retrouve un plaisir réel à discuter de ce débat.

Après, sans parler de qualité, pour une discussion qui reste théorique, elle est sans doute un peu trop mise en avant par rapport à des discussions plus techniques (tactique, etc...) ou même par rapport à d'autres discussions purement théoriques.

194 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - [Podcast] Passage en r... · 0 replies · +1 points

Merci pour le retour en tout cas !

194 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - [Podcast] Passage en r... · 2 replies · +1 points

Si on a été dur, c'est sans doute à tord dans le sens où il est clairement dans le top 4 d'une cuvée rookie assez forte. Mais comme tout joueur destiné à jouer intérieur dans un futur proche, la question défensive éclipse quasiment tout le reste. Pour dire, je me pose la question de l'impact d'un Nowitzki s'il se réincarnait en un nouveau jeune joueur à l'heure actuelle. C'est sans doute exagérer mais ça fixe un peu plus le contexte.

Pour en revenir à Markkanen, le problème vient plus de ceux qui sont passés avant lui, le précédent de l'intérieur qui a une envergure plutôt moyenne et peu réputé dans ce domaine à la fac qui arrive à devenir un défenseur correct en NBA existe mais reste assez rare. Et aujourd'hui, n'être que serait-ce moyen pour un pivot défensivement demande d'être très bon de l'autre côté du terrain pour être un starter rentable.

Il y a un côté injuste dans le sens où cette matrice d'exigence serait bien plus faible si le Finlandais était arrivé dans la ligue 10/15 ans auparavant. Pour réussir, Markkanen devra devenir un bien joueur que ne le devront Tatum ou Jackson par exemple. D'où, je pense, notre côté assez dur dans ce podcast.

262 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - Road to Superstar : G... · 0 replies · +1 points

Extrinsèquement, Milwaukee se distingue des autres avec son trio Middleton/Jabari/Giannis, une triplette où tous sont à l'aise balle en main, savent scorer et ont la capacité pour jouer cette fameuse défense tout en switch. Avoir des joueurs aussi talentueux à des postes où l'offre est déficiente et très jeunes est une formidable opportunité. Mais je vois deux soucis en termes de consutrction d'équipe pour le moment et c'est assez marrant (ou pas ^^) mais c'est exactement les mêmes que tu as retenu pour Giannis et les deux sont liés entre eux en plus de ça :
1) Quid du spacing ? La paire Jabari/Giannis paraît juste pour un joueur tenir les postes 4/5 adverses en défense ainsi que pour protéger l'arceau. Avec la faible demande sur le marché des pivots, trouver cette tour de contrôle défensive paraît nécessaire et faisable (sauf si l'on file les clés de la banque à tous les Miles Plumlee du monde). Néanmoins, ça sera très probablement un joueur sans tir sur le terrain (combiner tir à mi-distance et protection d'arceau reste compliqué à trouver). Vu la tendance du côté du tir de Giannis, cela en fait deux. Or, toute attaque moderne ne peut survivre avec deux joueurs sans tir autour du porteur de balle. D'où la forte incitation à faire de Giannis le porteur de balle pour résoudre ce soucis.
D'ailleurs, je n'ai pas compris pourquoi faire jouer Giannis en meneur impliquait de disposer forcément de deux autres intérieur comme tu le mentionnes ?
2) Quid de la mène ? Je suis assez persuadé que faire venir un poste 1 porteur de balle risque de perturber ce qui peut faire l'identité de cette franchise. Certes, comme évoqué au dessus, tu peux mettre Giannis pour poser les écrans et agir ensuite mais soustraire une grande partie du rôle le plus important en NBA à la triplette actuerlle des Bucks est un luxe énorme, comme évoqué au-dessus, savoir créer un intervalle est la qualité la plus recherché à l'heure actuelle. De plus, faire de Jabari ou Giannis des joueurs assez polyvalents sans ballon des deux côtés du terrain pour les rentabiliser avec un USG% faible ne va pas sans dire.
On peut aussi imaginer Jabari (qui avait lancé pas mal de pick'n roll en fin de saison dernière et de manière assez convainquante) prendre ce rôle mais à la manière d'une combinaison LeBron/Love, deux joueurs d'un gabarit physique assez proche comme la doublette Jabari/Giannis offre une possibilité de switch toute faite. Ceci dit, c'est peut-être malgré tout l'aternative la plus intéressante à un Giannis porteur de balle.

Après, toute la question est de savoir le degré d'ambition que l'on a pour cette équipe et le temps dont elle dispose. Chez un contender, le degré d'exigeance est énorme mais il est difficile de dire si Milwaukee a plus de chance de devenir un contender sans Giannis à la mène qu'avec. De plus, avec le trio sous contrat pendant un certain moment et le potentiel de Parker/Antetokounmpo, le temps à l'expérimentation est possible.

262 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - Road to Superstar : G... · 0 replies · +1 points

Super boulot, hyper complet et des questions en suspens très intéressantes.

Pour le côté meneur, je séparerais le problème en 2 parties, intrinsèque et extrinsèque.

Intrinsèquement, tu as assez bien défini tous les défauts de lui donner ce rôle là mais je serais plus nuancé. Dans la NBA actuelle, on va surtout demander aux porteurs de balle de créer un intervalle que l'attaque devra faire fructifier ensuite. Giannis a l'avantage de disposer à la fois d'un physique exceptionnel et d'une conduite de balle basique qui en font un mismatch permanent facile à exploiter dans le sens où il n'y a pas besoin d'installer des situations complexes pour en profiter. Certes, comme tu l'as énoncé, que ce soit son tir, son dribble, sa finition, son intelligence de jeu, on en est pas encore à un mismatch très rentable, surtout face à de bons défenseurs. Mais de l'autre, c'est un ticket de loterie si rare et potentiellement si rentable qu'il est difficile à ne pas jouer. Surtout que l'animal progresse assez rapidement et est encore très jeune. De plus, il y a un peu de gâchis à reléguer un joueur de sa qualité offensive dans un rôle plus passif de couteau-suisse qui serait clairement une non-optimisation de ses qualités uniques. Cela étant dit, j'aime la piste d'une évolution en "playmaking 4" à la Draymond, de quoi ne pas pâtir de son manque de tir et de profiter de qualités qui en feraient un excellent second porteur de balle.

281 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - Le salary cap n'explos... · 1 reply · +1 points

j'avais tenté de l'expliquer ici : http://forum.basketevolution.com/viewtopic.php?f=...

282 weeks ago @ Basket USA - Les news ... - Salary cap, luxury tax... · 1 reply · +1 points

sauf que le plancher salarial n'a pas été réellement atteint.

je m'explique : quand un joueur est transféré, son salaire permute d'une masse salariale de franchise à une autre. Pourtant, le montant que doivent lui payer les franchises est au pro-rata du nombre de jours de saison régulière passés avec l'équipe. Lorsque Portland a acquis Anderson Vareajo et ses 10 millions de salaire la saison dernière, les Blazers n'ont du lui payer en réalité que 3 millions, les 7 autres millions étant à la solde des Cavaliers (tout du moins pour la saison 2015-16). Malgré ça, face au plancher salarial, la franchise incluait bien le salaire entier de Vareajo, lui permettant de justesse d’atteindre le seuil en question à 61 millions alors qu'elle n'en a payé que 54.

C'est un contournement de plus en plus classique du Salary Floor. Et bon, dans l'histoire, vous avez surtout récupéré un 1er tour de Draft.

282 weeks ago @ NBA infos, basket, r&e... - Les sept clés de l'in... · 0 replies · +2 points

Merci du retour!

Comme évoqué sur le forum, en lisant un article de Jonathan Tjarks, je me dis que j'ai sans doute oublié deux points, moins CBAesque et plus sportif :

1) à quel point la tendance small-ball va influencer le marché des pivots cet été ? Ils sont de loin le poste le mieux représenté cette intersaison mais sont aussi ceux dont le besoin est de - en - important car les grands axiomes actuels (spacing offensif, switch défensif) ne vont pas dans leur sens. Grosse offre, faible demande, tout ça dans un contexte de pénurie, l'été sera un excellent sondage sur ce sujet.

2) quid des potentiels problèmes de vestiaires et ressentiments de la part de certains joueurs (notamment stars) ? C'est le genre de préoccupation devenue légèrement obsolète mais les écarts de salaire à cause de l'inflation des revenus dans la ligue rappelle étrangement les nineties et le début des années 2000.